Réhabilitation du parc de Bécon : les premières esquisses du projet retenu

Éric Manfrino, le président de Land’Act, lundi 10 décembre 2018 au conseil municipal de Courbevoie

Le conseil municipal de Courbevoie du lundi 10 décembre 2018 avait invité l’agence Land’Act, la société lauréate du concours d’architecture, de paysage et d’ingénierie lancé par la ville en juillet 2018, à présenter son projet de réhabilitation du Parc de Bécon.

C’est donc l’agence paysagiste et urbaniste levalloisienne Land’Act qui a été retenue par la ville de Courbevoie pour la maîtrise d’oeuvre du réaménagement du parc de Bécon. Éric Manfrino, le président de Land’Act a détaillé ce lundi 10 décembre son projet devant les élus. 

Envisagée dès 2016, la réhabilitation du parc de Bécon entre désormais dans sa phase de réalisation. Les travaux devraient débuter avant la fin de l’année 2019 et durer 6 ans. Ils seront réalisés en 5 tranches successives ce qui permettra de garder le parc ouvert pendant toute la durée des travaux

Éric Manfrino a donc livré une première esquisses des grandes lignes du projet. Rendre sa visibilité au parc de Bécon est le principe directeur du projet présenté par Land’Act.

Il s’agit à la fois d’ouvrir le parc sur la commune et sur l’extérieur. Cela passe par une entrée plus large et plus lisible du côté du boulevard Saint Denis et la création d’un nouvel accès côté Seine. Dans la même idée, l’axe perpendiculaire existant qui va du boulevard Saint Denis aux quais de Seine sera « étoffé », selon le mot de Éric Manfrino, pour retrouver plus d’ampleur. 

L’ouverture passe également par la mise en valeur du belvédère qui devrait offrir une vue large à la fois sur le parc et une vision à 360° sur son environnement (de la tour Eiffel aux tours de La Défense !).

L’autre aspect de cette recherche de visibilité est la volonté de rendre les différents éléments du parc plus « lisibles ». Ainsi ce sont deux espaces identifiés qui structureront le parc. Un espace haut, calme et plutôt réservé aux plus petits. Un espace bas, plus ados autour d’espaces sportifs (le terrain multisport est conservé – un skatepark envisagé à l’origine devrait finalement être remplacé par un autre équipement). 

L’autre point notable de la réhabilitation est la création d’une fontaine sèche (un bassin au ras du sol d’où émergent des jeux d’eau et de lumière) en lieu et place de l’ancien bassin. 

Parc de Bécon fontaine sèche projet
Représentation du projet de fontaine sèche du parc de Bécon

Avec la suppression des terrains de tennis, du centre horticole et l’ouverture du théâtre de verdure, le parc de Bécon verra sa surface totale augmenter de 25 %, passant de 36 623 m2 à 45 800 m2.

Il reste encore quelques éléments à discuter notamment l’affectation de l’Orangerie (qui pourrait être un espace de restauration) et l’aménagement du passage du Pourquoi Pas qui mène au cinéma Abel Gance et à la bibliothèque Charcot, tous deux désormais intégrés totalement au parc. La bâtiment, dit caserne Charras, devrait accueillir les réserves du musée  Roybet Fould ce qui permettrait au musée de gagner en espaces d’exposition. 

Au total c’est un budget de de 13 millions d’euros qui sera investi pour cette réhabilitation, financé par la ville, le département et la région.  

Plan projet réhabilitation parc de Bécon
Plan du projet de réhabilitation du parc de Bécon