Après le meurtre du professeur du pôle universitaire Leonard de Vinci, la réaction des élus de Courbevoie

Pole universitaire Léonard de Vinci Courbevoie

Mercredi 5 décembre, John Dowling, professeur d’anglais au Pôle universitaire Leonard de Vinci de Courbevoie, a été frappé à mort de plusieurs coups de couteau par un des ses anciens élèves. Le meurtrier de 37 ans avait fréquenté l’établissement entre 2016 et 2017 avant d’en être exclu parce qu’il n’avait pas validé son stage en entreprise.

John Dowling avait 66 ans et enseignait depuis plus de 20 ans dans la jeune université privée (fondée en 1995) de Courbevoie.

La scène dramatique s’est déroulée sur le parvis de l’université devant de nombreux étudiants sidérés qui ont dès le lendemain rendus hommage au professeur.

Du côté des élus de Courbevoie, le maire de la ville, Jacques Kossowski, a déclaré être « extrêmement choqué par le meurtre d’un professeur d’anglais de Léonard de Vinci. Ce monde marche sur la tête. J’adresse ma plus sincère sympathie à la famille et aux proches de cet homme victime d’une abjecte violence. »

Cécile Boucherie, élue municipale d’opposition (PS) s’est déclaré dans un message sur Twitter également choquée.

Quant à Christine Hennion, la député (LREM) de la circonscription, elle déclare, « C’est avec émotion que j’ai appris le meurtre d’un professeur du pôle universitaire Léonard de Vinci . Mes pensées vont à ses proches, ses collègues et ses étudiants. Je réclame de la fermeté à l’encontre de l’auteur de cet acte, qui doit maintenant en répondre devant la justice. »